agence.jpg

Planification énergétique

La planification énergétique d’un territoire consiste à organiser pour les quarante ans à venir l’adéquation entre les besoins énergétiques à satisfaire, d’une part, et l’offre en énergie, d’autre part, dans l’objectif du Facteur 4 à l’horizon 2050, cela dans tous les secteurs consommateurs (bâtiments, transports, …) et pour tous les usages (chauffage, électricité, eau chaude, …). Cette adéquation suppose de réduire les besoins énergétiques et de développer les énergies renouvelables et de récupération  de façon massive et simultanée.

La planification énergétique de la métropole bordelaise

Sur la Cub, dans le secteur du bâtiment, le volume important du parc bâti existant à traiter (près de 380 000 logements) amène dès à présent à préparer et hiérarchiser les actions à réaliser en termes de réduction des consommations d’énergie et de développement des énergies renouvelables. L’objectif est alors de définir une stratégie énergétique de long terme, en priorisant notamment les politiques les plus efficaces (celles qui auront le plus d’impacts à un coût maîtrisé).

Dans le cadre de leur mission partenariale de planification énergétique, l’Alec et l’a-urba ont réalisé, en co-production avec l’ADEME, et en partenariat avec plusieurs acteurs des milieux du bâtiment et de l’architecture (EIE, CAUE, FFB, CAPEB, ABF, Ville de Bordeaux), des fiches « Rénovation Facteur 4 » par typologie de logement représentative de la métropole. Ce travail, qui vise à inciter les particuliers, mais aussi les artisans et entreprises du bâtiment, à engager une rénovation énergétique ambitieuse des logements, s’est focalisé sur les typologies à enjeux que sont les maisons individuelles (2/3 des besoins de chauffage du parc résidentiel), et…
L’Alec et l’a-urba ont engagé une mission partenariale, dont le premier volet cible le secteur du bâtiment et ses besoins en chaleur (chauffage, eau chaude sanitaire). Ce travail vise notamment à : connaître les principales caractéristiques du parc bâti en termes de composition, répartition géographique, consommation d’énergie, coûts de réhabilitation et de conversion énergétique, etc. ; identifier et quantifier les gisements locaux d’énergies renouvelables et de récupération ; préparer l’élaboration d’une stratégie de mutation énergétique du parc bâti et de réalisation d’actions prioritaires d’économie d’énergie. La mise en adéquation de la demande et de l’offre en énergie doit s’effectuer autant…

Additional information

Ce site utilise des cookies pour des statistiques de fréquentation